L’histoire des représentations du Cosmos

  »Ô Physique ! Protèges moi de la métaphysique ». Isaac Newton.                                                    pollutionsoleil

Exposition.

L’histoire des représentations du Cosmos.

Depuis toujours, l’homme s’interroge sur sa place dans l’Univers et tente de le représenter.
De l’Antiquité au Moyen Age, la Terre est au centre de la Terre.
Aristote, théoricien du géocentrisme, au IVe siècle avant J.-C., décrit le monde et ses règles, ici-bas et dans le monde des astres, et la rotondité de la Terre dans un système géocentrique.
Ptolémée, un monde immuable et parfait, au IIe siècle de notre ère, améliore le modèle d Aristote grâce aux observations astronomiques. Ce système va faire autorité en Occident pendant 13 siècles, en raison de sa cohérence avec le dogme religieux dominant à l’époque : la représentation d’un monde d’astres animés de mouvements circulaires réguliers.
La Renaissance et la révolution copernicienne.
Jusqu’au XVIe siècle, la conception de l’Univers montrait les astres fixés sur une sphère et la Terre immobile, au centre. Plusieurs savants vont bousculer cette représentation erronée grâce à la« révolution scientifique » ou « révolution copernicienne » due à Nicolas Copernic, au philosophe Giordano Bruno, au astronome Tycho Brahé, à l’astronome Johannes Kepler, au mathématicien Galilée, et au physicien Isaac Newton.
Nicolas Copernic : la Terre n’est pas au centre du monde, en 1543, Des Révolutions des sphères célestes, la Terre n’est plus au centre du Monde, c’est le Soleil ; acte fondateur d’une révolution scientifique.
Giordano Bruno et l’héliocentrisme appartient à ce courant de pensée. Disciple de Copernic, mort sur le bûcher de l’Inquisition romaine pour avoir parjuré sa foi en 1600.
Galilée, « Et pourtant, elle tourne… », à une époque où l’Eglise refuse le géocentrisme, Galilée (1564-1642) défend l’héliocentrisme : « Epur si muove… » (Et pourtant elle tourne), à l’annonce de sa condamnation par le tribunal inquisitorial, pour avoir « tenu pour véritable la fausse doctrine, enseignée par aucuns, que le Soleil est le centre du Monde et immobile et que la Terre ne l’est pas et se remuait d’un mouvement journalier ». Vérité ou légende ? De plus il fut un formidable inventeur d’instruments, avec sa célèbre lunette astronomique il réalisa des découvertes majeures et révolutionna notre connaissance du système solaire.
Newton et la loi de la gravitation, avec sa théorie de la gravitation marque, en 1687, la transition entre une science médiévale et la science moderne, que seul Einstein finira par remettre en cause. Une légende : la chute d’une pomme sur le coin de sa tête qui lui a apporté l’illumination.
Le XXe siècle et le début de la cosmologie moderne.
1915. Albert Einstein et la théorie de la relativité a changé notre conception de l’Espace.
De « l’atome primitif » à la théorie du Big Bang. Une explosion de matière dans le temps et dans l’Espace marquerait la naissance de l’Univers tel que nous le connaissons, théorie diffusée à partir des années 1920, et aujourd’hui devenue le modèle de la formation de l’Univers.
Cosmologie : le mystérieux modèle de l’énergie noire. Le modèle cosmologique standard, avec seulement 6 paramètres, permet d’expliquer une majorité des observations de l’Univers. Mais plus de 90% de la composition de l’Univers est inconnue, plus d’un quart de sa masse, appelée « masse manquante« , « masse sombre » ou encore « matière noire« . Cette hypothétique matière noire, qui ne peut être observée directement expliquerait le comportement des galaxies et permettrait en outre d’expliquer l’expansion de l’Univers.
La théorie MOND, une alternative à la masse manquante ? Elle propose une alternative avec un Univers qui pourrait fonctionner sans cette matière noire. Stephen Hawking et la théorie des multivers, en 2018, une ultime théorie : celle des multivers remettant en cause la notion d’unicité de l’Univers.
D’après La méthode scientifique – France culture 28-5-2021. Un panneau 60 x 80 – Informations, réservations : espacesciencesdesrias@orange.fr
  

Les commentaires sont fermés