l’Histoire des Sciences

 » Dans les ténèbres, l’imagination travaille plus activement qu’en pleine lumière. » Emmanuel Kant,Carte ciel NAZE-sélect La fin de toutes choses.

Illustration : Carte du soleil et de la lune trouvée à Nebra (Allemagne), âge 3600 ans, L’astronomie des Anciens, Yaël Nazé, 2009, éd. Belin pour la Science.
 ——————————–

Anagrammes savantes.

Au 17ème siècle, Galilée, Huygens et Imagesd’autres scientifiques divulguaient leurs résultats sous la forme d’anagrammes pour marquer la priorité de leurs découvertes tout en se donnant du temps pour les contrôler.

Les anagrammes surgissent quand on mélange les lettres d’un mot : parisien et aspirine l’accélérateur de particules et éclipsera l’éclat du créateur…

Galilée utilisa ce stratagème qui créait un halo de mystère autour de ses écrits qu’il envoyaient à d’autres astronomes : Smaismrmilmepoetalevmibunenugttaviras que Képler traduisit en Salve umbistineum geminatum Martia proles ce qui veut dire Salut, double protection du bouclier, engeance de Mars ! : il crut comprendre que Galilée avait découvert deux satellites de Mars. Un peu plus tard, Galilée considéra qu’il était temps pour lui de dévoiler la bonne solution : Altissimum planetam tergeminum observavi, ce qui signifie : J’ai observé que la planète la plus haute est tri-jumelle. La planète la plus haute étant Saturne, celle-ci serait donc constituée de Trois corps différents (les anneaux).

En 1656, muni d’une meilleure lunette Huygens comprit qu’un anneau entourait la planète. Il l’annonça dans un court traité Nouvelle observation d’une lune de Saturne, sous la forme de l’anagramme suivante : aaaaaaacccccdeeeehiiiiiiillllmmnnnnnnnnnooooppqrrstttttuuuuu ce qui signifiait : Annulo cingitur, tenui, plano, nusquam cohaerente, ad eclipticam inclinato (elle est entourée d’un anneau, mince, plat, nulle part attaché, incliné sur l’écliptique)… et en 1669 Huygens proposa à la Royal Society d’instaurer les anagrammes comme moyen de communication rapide des résultats… la suite dans Pour la Science n° 443, 2014.

Illustration : 1er télescope, Newton, 1671, Astronomie, Philippe de la Cotardière, éd. Larousse, 1994.
What do you want to do ?

New mail

Les commentaires sont fermés